Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

oscillation

Même si tout désir est concomitant à une intentionnalité (cette caractéristique inhérente à tout le vivant et non pas seulement à l’humain - pour ce dernier relire Husserl), il est surtout - car c’est cela qui nous importe - la cause de la souffrance, comme l’avait compris et montré le Bouddha (2ème noble vérité): on souffre de façon générale car on désire autre chose que (on n’est pas satisfait de) ce que l’on a maintenant. Mais on souffre aussi de s’ennuyer, et là aussi le désir est le véritable coupable, car on désire ne pas s’ennuyer, l’ennui ne nous satisfaisant pas non plus.

La vie balance donc bien, telle un pendule, entre souffrance et ennui, comme le virent Schopenhauer et Huysmans. Ont-ils vu pourtant que l’ennui est aussi de la souffrance et que le pendule, au fond, s’est arrêté en bas sous l’effet de la gravité, aux tréfonds de la tragédie humaine sur la mention "souffrance"? Sans doute.

Quoi qu’il en soit, et pour rester pratique, l’assise en silence est un remède à ces deux maux (à supposer qu’il faille quand même les dissocier). Naturellement, on a traité à foison de la souffrance causée par le désir de vivre autre chose que le moment présent* sur ce blog consacré à la méditation. On s’est moins étendu sur la souffrance causée par l’ennui ou plus exactement par le désir d’échapper à cette dernière.

Peut-être est-ce parce qu’en méditant, on ne s’ennuie pas. C’est comme regarder la télé: vous avez plusieurs chaînes (les biens nommées, mais c’est un autre sujet) et la possibilité de zapper. Sauf qu’en méditation, le nombre de stations est limité seulement par votre imagination. Et comme pour la télé, vous avez la possibilité d’éteindre. Reste alors le silence, cette "chose" dont rien ne peut être dit sauf qu’elle est encore mille fois plus agréable que celle que vous éprouvez en fin de soirée lorsque vous appuyez sur le bouton d'extinction de la télécommande.

 

 

 

 

*: Déjà en 2006, dans ce billet : http://fautedemieux.over-blog.com/article-3822116.html . Et bien souvent après encore. Pour en prendre connaissance, taper « désir » dans "recherche de mot-clé" dans la colonne de gauche ou cliquez ici: http://fautedemieux.over-blog.com/search/désir/

P.S.: Dans le billet du 8 février 2012 il était question de patience.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article