Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

sublimité

Il était important aux passagers du Titanic de savoir qu’ils mourraient. Leur aurait-on fait entretenir un faux espoir qu’ils auraient vécu leurs derniers instants avec moins de grandeur. Et sans doute les musiciens de l’orchestre auraient-ils obtenu moins de leurs instruments s’ils ne les avaient sus condamnés comme eux aux eaux froides de l’Atlantique.

Plus généralement, chacun devrait être informé par son médecin que ses jours sont comptés. Et les rallonger par tous les moyens est peut-être moins important que d’employer ceux qui restent à préparer son départ dans l’élégance de la lucidité. (Par exemple en se disant: Je quitte tout, absolument tout. Qui a-t-il après? Je ne sais pas et personne, strictement personne, ne peut me le dire.)

L’énergie du désespoir se caractérise par son élégance. L’humanité finissante (la terre n’a plus de chaloupe à offrir à l’humanité qui l’a coulée, et aucune planète, pas plus qu’aucun dieu, ne pourra l’accueillir) devrait en prendre de la graine. Une élégance qui a trois noms: décroissance, limitation des naissances, méditation.

 

 

 

 

P.S.: Dans le billet du 17 décembre 2010 il était question de Beckett: évocation.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article