Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

réflexion

Un jour, un moine fut invité à quitter son monastère car le maître estima que cet homme n’obtiendrait rien à étudier, travailler et méditer. Cet homme voulait connaître l’éveil mais, selon le maître, s’y prenait mal. Le moine erra donc pendant vingt ans, parfois il vivait dans une cabane. Puis un jour il revient au monastère voir le maître qui lui demanda s’il avait à présent obtenu ce qu’il voulait. Le moine dit qu’il le pensait bien, et pour le prouver, lui dit: « Le reflet de la lune devient flou quand le vent se lève sur le lac ».

Le maître se montra désolé et le renvoya une seconde fois à son errance. Le moine repartit, désespéré, pour vingt autres années. Mais, infatigable, il revint après ce temps encore une fois voir le maître devenu vieux (s’il s’agit de Chao-chou, il mourut à 120 ans) qui voulut encore bien le recevoir et qui lui posa la même question. A laquelle le moine répondit à nouveau que « le reflet de la lune devient flou quand le vent se lève sur le lac ». Le maître se montra cette fois satisfait.

L’histoire s’arrête là. Ceux qui ne l’ont pas comprise se demanderont: Rien donc n’aurait d’importance que la libération. Mais de quoi?

 

 

 

 

P.S.: Dans le billet du 12/12/2012, c’était une question d’heure: actualité.

Runnsjön, Suède, 7 juin 2015, 1h48 du matin

Runnsjön, Suède, 7 juin 2015, 1h48 du matin

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article