Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

distanciation

Il faudrait mener sa vie selon deux principes. Celui de ne faire aucun pari sur l’avenir, et celui de n’avoir… aucun principe. (Ce second principe étant indispensable pour pouvoir quand même renier parfois le premier, par exemple pour épouser la personne de sa vie.)

Pour ce qui est du premier, celui-là il faudrait l’utiliser très souvent, notamment afin de rester libre dans cette société qui veut nous faire acheter à crédit tant de choses superflues et aliénantes. Si nous succombons nous sommes coincés, et nous devrons alors remettre à plus tard notre aspiration à la liberté. Remarquez que cette libération serait une véritable révolution déboulonnant cette société qui ne survit que parce que nous voulons bien y assouvir tous ces désirs d’objets qu’elle produit.

Notez encore que cette libération est aussi essentielle pour celui qui veut pouvoir prendre du recul et trouver la sérénité, la vacuité de l’esprit et le grand silence du présent.

 

 

 

 

P.S.: Dans le billet du 6 novembre 2008 il était question d’élégance.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article