Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

fascination

Rien d’immuable en nous: ni nos idées, ni notre corps, cette chose que nous appelons volontiers « nous » et qui est maintenue vivante par la respiration, ce courant d’air entrant, sortant, entrant, sortant, qui nous sous-tend et sur lequel repose cette continuité minimale qui nous constitue.

Sans ce fil ténu rien n’est possible, voilà pourquoi le contempler est si captivant.

 

 

 

 

P.S.: Dans le billet du 29 octobre 2006 il était question de décélération.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article