Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

choix

Cet univers a pour joli nom « impermanence ». À la veille du COP21, qui sera probablement un échec, il n’est pas inutile de rappeler que cette impermanence s’applique à absolument tout, donc aussi aux espèces peuplant cette petite planète dans cet immense univers.

L’espèce humaine, elle, est condamnée autant par elle-même (voir ce billet) que par cette loi.

Inutile de se battre contre l’idée que nous dev(r)ons survivre*. Battons-nous plutôt pour survivre, et cela au quotidien: revenons à nous, « citoyens du monde », privilégions notre jardin que nous cultiverons en permaculture, et ne négligeons pas notre esprit auquel nous donnerons comme nourriture notre plus abyssal et secret silence.

 

 

 

 

*: Car le système néo-libéral - qui a peut-être bien perdu la tête, mais c’est une autre histoire - est plus fort que les politiques, eux-mêmes plus forts que les citoyens qui les ont élus (« pour qu’ils » ou « mais qui » ? ) ne les écoutent pas. 

P.S.: Dans le billet du 19 octobre 2007 il était question de revendication.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article