Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

suicide

Que ce soit dans le domaine alimentaire (pêche, élevage, agriculture, transformation, distribution), médical, pharmaceutique, énergétique (ah! le joli nucléaire! ah! le sympathique gaz de schiste, ah! le bel arctique encore à exécuter), logistique (voir le scandale du jour*), ou d’autres encore, nous sommes plus que jamais les pigeons sans ailes du néolibéralisme moqueur qui, de par sa nature même, connue de tous, se voue à l’exploitation sans le moindre discernement de tout, des hommes et pire encore si c'est possible, de leur environnement, jusqu’à ce que destruction s’ensuive, fin qu’il a prévue, planifiée même, soyez-en sûr. C'est qu'il n'ignore pas qu’elle est irrémédiable, cette mort par suicide, car lui-même qui mène le monde (avec l’assentiment d’une partie importante de la population, celle qui, à sa pitoyable échelle, imite ses capitaines vénaux) ne peut se remettre en question (sans quoi, reniant sa raison d’être, il se nierait lui-même) et la déprogrammer. Et c’est peut-être la raison pour laquelle, n’ayant plus rien à perdre, il intensifie encore son exploitation tant qu’il y a des poches à vider, des pots d'échappements à faire mentir et, ce qui me désole peut-être encore plus, quelques champs de fleurs à transformer en monocultures, ultime étape avant le désert; et tout cela, avant que ne coule le bateau dans lequel ces capitaines précités seront passagers eux-aussi, ils le savent, aucune échappatoire aussi onéreuse soit-elle n'étant disponible.

Et nous qui voguons sur ce rafiot en instance de naufrage**, nous ne pouvons plus que méditer, spectateurs impuissants mais pas sans regrets, ni tristesse.

 

 

 

 

*: 11 millions de plus de pollueurs malgré eux, et ce n’est qu’un début! (Tricherie de Volkswagen)

**: Extrait de l’interview de Michel Onfray par William Bourton dans le quotidien belge Le Soir du 22 septembre 2015, évoquant la France, mais il n’est pas interdit de prendre quelqu’ hauteur métaphorique et d’extrapoler à la maison Terre:

« Le bateau coule, aucune rustine libérale ou antilibérale ne parviendra à colmater la brèche. Je suis désormais spectateur du naufrage. »

P.S.: Dans le billet du 23 septembre 2014 il était aussi question d’une tragédie.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article