Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

circonspection

Professer le scepticisme n’est pas sans piège. Dans le quotidien belge La Libre du 17 juin 2014, Julia Kristeva mentionnait Nietzsche qui aurait dit qu’ « il n’existe pas d’autre valeur que de mettre un point d’interrogation à l’endroit du plus grand sérieux. »

Voilà une bien jolie citation, et pour autant qu’elle ait été rigoureusement empruntée (on ne peut que croire sur parole une psychanalyste), on en voudrait presqu’au plus grand philosophe européen, ébloui sans doute par l’esthétique de sa fulgurance, de n’avoir pas vu qu’elle demandait une relecture et une correction, faute de quoi elle le critiquait de facto. En effet, de même que dans la fulgurance « Peut-être devrait peut-être être le mot le plus utilisé du langage » de votre modeste serviteur, le second « peut-être » est essentiel, Nietzsche aurait dû mettre cette assertion sous forme interrogative pour ne pas se mettre sous les feux de sa propre critique.

On le voit, la tentation d’affirmer est extrêmement virulente car affirmer, c’est peut-être bien donner la tentation d’exister à ce misérable petit tas de secrets qui, selon certains, nous constitue. Or, se dire exister serait (selon d’autres*) ne pas réaliser que celui qui existe est illusoire. Comme tout le reste d’ailleurs, préciseraient les adeptes de la philosophie du vedanta qui appellent maya cette illusion occultant la Réalité Ultime (Brahman) dont rien ne peut sans doute être dit: une impossibilité à laquelle auraient tendance à souscrire les méditants.

 

 

 

 

*: Par exemple:

D. T. Suzuki: "Buddhahood is attained when there is no mind which is used for the task.”

Bhagwan shree Rajneesh: "According to zen, when there is nobody to be enlightened, enlightenment has happened."

Et pourquoi pas aussi Marguerite Yourcenar, qui aurait dit que le « moi » est une commodité grammaticale.

P.S.: Dans le billet du 12 septembre 2013 il était question d’une extrême urgence.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article