Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

discernement

Tout comme la recherche du partenaire idéal, celle de la voie vers le sacré qui nous convient se doit d’être une longue aventure menée sans hâte. Vous ne choisissez pas pour la vie la première personne venue, vous vous essayerez de même à différentes approches du mystère. Rien que dans le monde hindou, le choix est vaste et chacun peut choisir un « yoga » (au sens large, pour l’Inde ce terme entend toute pratique spirituelle de rapprochement ou d’union au divin) qui lui convient (ou éventuellement un mélange de plusieurs): karma, jnana, bhakti ou raja, ce dernier étant destiné aux personnes calmes et enclines à l’ataraxie. Il a donné naissance au concept de méditation qui a largement dépassé les frontières de l’Inde, cet immense continent de la pensée philosophique. Pour pratiquer la méditation on pourra choisir une méthode ou se refuser à toute démarche structurée tendant vers un but. On sait que cette seconde alternative est privilégiée sur ce blog. Toutefois c’est là encore affaire de sensibilité, celles et ceux qui préfèrent savoir où ils vont (ce qui implique qu’ils pensent savoir déjà qui ils sont) trouveront de nombreuses méthodes à leur disposition et pourront les essayer avant d’en élire une connaissance de cause: concentrations sur le souffle, un mandala ou un mantra, « pleine conscience* » techniques taoïste, bouddhiste (hinayana ou mahayana) ou jaïn, etc. Si l’on évite toute précipitation, si l’on se garde des inévitables gourous vénaux** que le mode de la méditation a récemment générés, et surtout, surtout, pour peu que ces méthodes mènent au grand silence où toute différenciation s’estompe***, pourquoi pas?

Bonne nouvelle donc, que ce soit dans la recherche de l’âme sœur ou dans la rencontre avec la nôtre (si tant est qu’elle existe), et bien que surveillés et engoncés comme nous le sommes dans un environnement toujours plus aliénant, en prenant son temps l’aventure est encore possible…

 

 

 

 

*: Je mets ici des guillemets pour souligner la fatuité de cette dénomination, comme si les autres techniques…

**: Rappelons que la vertu de non-profit (aparigraha) est un prérequis à tout yoga et a fortiori pour tout qui se consacrer à les enseigner.

***: Voyez cette précédente chronique: http://fautedemieux.over-blog.com/article-31579140.html.

P.S.: Dans le billet du 13 août 2012, il était question de lambdaïté.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article