Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

compétence

1/2

Quand la médecine sera à même de rendre les hommes quasi immortels*, se posera pour chacun la question de savoir s’il souhaite en profiter. Être ou ne pas être, sera alors vraiment la question, sous cette forme d'une indescriptible intensité: être éternel demain ou se suicider en se laissant mourir comme un "bête" humain d’antan? On imagine déjà les débats d'éthique d’alors. Nihil nove sub sole: comme les spécialistes d’aujourd’hui, ceux-là s’étriperont sur les ondes et les écrans (ou ce qui les remplacera), chacun n'écoutant que soi; tout citoyen lambda aura son mot à dire, le moindre article en ligne suscitera d’innombrables commentaires vite écrits, et oubliés de même dans le brouhaha de ce que sera devenue la grande toile.

Mais tôt ou tard chacun devra choisir et ce sera le plus dur. Choisir de ne pas vivre éternellement équivaudra de facto à opter pour le suicide.

Et les méditants d’alors (s’il en reste !), que feront-ils, eux qui, comme ceux d'hier et d'aujourd'hui, dans leur silence, auront déjà connu l’éternité pour avoir choisi la mort à une certaine vie?

 

 

 

 

*: Sera-ce un jour possible, voire souhaitable au vu de la surpopulation humaine d’aujourd’hui déjà et des ravages environnementaux qu’elle perpètre, et ce privilège sera-t-il celui de tous les humains d’alors ou de certaines castes privilégiées, tout cela un autre sujet.

P.S.: Dans le billet du 30 août 2007 il était question d’un rêve.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article