Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

compétence

2/2

Et les méditants, eux, que feront-ils dans ce futur où la médecine sera supposément miraculeuse, que choisiront-ils [entre la mort naturelle et la possibilité d’être quasi éternels, relire le billet précédent]?

Et seront-ils consultés pour leur compétence, eux qui déjà se glissent délibérément dans la mort temporaire qui consiste en l’abandon de la surveillance et de l’appropriation de de ses pensées (réflexivité) pour, dans un premier temps, ne plus être conscients d’un certain « soi » observant un mental libéré de toute contrainte, de toute volonté, de tout dirigisme, délibérément donc libéré de ses chaînes, rêveur, et pour, dans un second temps **, être (pendant quelques secondes du temps tel qu’on l’entend habituellement, mais éternellement pour le méditant) morts et éternels à la fois, ces deux alternatives étant celles - vous l'avez remarqué - dont il était question en début du premier de ces billets***?

 

 

 

 

**: Second parce qu’ultime, parce qu’il n’y a plus rien après lui, sinon un (éternel?) retour.

*** : Si tant est qu’ils puissent plus ou moins traduire en mots pour ceux qui n’y sont pas allés, ce qu’ils ont vécu dans cet espace-temps en Réalité indéfinissable dont ils sont revenus.

P.S.: Le billet du 30 août 2006 s’intitulait: écoute.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article