Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

exclusivité

La pratique méditative requiert une pensée propre et juste, certes. Mais pas seulement, elle exige aussi ce silence qui est son aboutissement quand cette pensée a compris sa prétention, sa futilité, et donc sa limite. On est alors dans un état particulier de conscience dont rien, forcément, ne peut être dit. Face à lui, comme face à toute réelle œuvre d’art, seul le silence est requis: lui seul informe et n’égare pas. Comme le disait bien cet extraordinaire manieur de paradoxes qu’était U.G. Krishnamurti: « Tout ce que je dis égare*. »

 

 

 

 

*: « Whatever I say is misleading. » : The Mystique of Enlightenment, U.G. Krishnamurti, Published by Dinesh Vaghela, Goa, India, 1982, p. 86.

P.S.: Dans le billet du 24 mars 2010 il était question de déception.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article