Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

espoir

Comme chacun, les dévots aussi raisonnent, mais de façon regrettable. Ils n'exercent pas ce raisonnement pour être raisonnables, c’est-à-dire en délaissant humblement toute certitude. Cette attitude-là est pourtant nécessaire pour vivre ensemble et être bons et fraternels, c’est-à-dire en ne manifestant aucun mépris (même contenu, même inconscient) consécutif à l’impression de posséder une croyance plus fondée que celle des autres. 

Douter, c’est sans doute la seule issue pour que le monde fraternise.

Cela dit, rien n’est irrémédiable. Personne n’est condamné à perpétuité à la religion. Même le Christ qui marchait sur l’eau aurait changé d’avis lorsqu’on lui a dit qu’il avait tort, qu’elle était bonne. (C’est une blague, hein.)

 

 

 

 

P.S1: Ceci complète le billet du 18/2/2015 sur ce blog qui s'intitulait "mise en garde".

P.S.2: Le billet du 3 mars 2012 soulevait une question importante: condition.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article