Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

enquête

Si dieu avait du cran il punirait l’humanité dans son ensemble (il ne ferait pas d’exception, étudier la chose au cas par cas lui demanderait trop de temps) pour son impitoyable attitude envers tous le vivant, envers les autres espèces que la sienne d’abord, espèces auxquelles cette humanité ne reconnaît aucun droit (voir la Genèse), ni même la faculté de souffrir (comme si Descartes était toujours d’actualité), mais envers aussi chaque membre de sa propre espèce - excepté lui bien sûr (ah son petit « moi d’abord »!) - et cela parce qu’il est en apparence différent de lui, envers chaque membre donc, y compris aussi ses propres enfants qu’il a mis au monde avec le plus grande légèreté, sachant qu’il ne leur donnait comme cadeau que la souffrance de la vie, et comme futur qu’un environnement que leur nouvelle présence même allait contribué à souiller (exister c’est ajouter au surnombre).

Mais dieu a-t-il du cran? Et s’il était une femme, une femme soumise à son brutal mari, le diable?

Mais peut-être aussi que c’est là un faux procès. Le fautif serait tout autre. On le cherche. Dieu, lui, serait ailleurs. Et chacune de ses créatures, de par sa vie même, serait à la recherche du vrai coupable, le couteau entre les dents.

P.S.: Contrairement à ce billet très second degré, celui du 6 janvier 2014 était plus posé. Il y était question de conditions bien particulières pour l’éveil.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article