Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

humilité

Quelle est la différence entre la méditation d’un jeune et celle d’une personne plus âgée?

Le jeune a une énergie et une curiosité sans failles. Il peut aller « loin » dans la méditation, connaître des sensations étranges, merveilleuses, vivre des états particuliers de conscience, des expériences du genre "Il faut les avoir vécues au moins une fois!". Que ces expériences soient enrichissantes à d’autres points de vue reste à voir. Car, renforçant l’ego de l’immature, peut-être sont-elles aussi des obstacles…

Quant à la personne plus âgée, si elle débute en méditation elle aura le désavantage d’avoir moins d’énergie et de feu sacré que le jeune mais l’avantage d’avoir plus de pondération.

Enfin, si cette personne plus âgée a une longue pratique de la méditation, les choses seront bien différentes: elle l’a eue, cette énergie, elle les a faites, ces découvertes, et aujourd’hui, il lui reste une tranquille assurance. Elle sait que bien des choses sont possibles quand on s’assied en silence: elle-même en a vécues un certain nombre.

Et si cela la rend totalement différente d’un jeune ou de quelqu’un du même âge qu'elle qui n’a pas fait cette démarche de méditation*, cela ne la rend pourtant en rien supérieure, ni à l'un ni à l'autre. Si elle pensait le contraire, la méditation ne lui aurait été en rien utile: "Celui qui dit qu'il est arrivé, c'est qu'il n'est pas allé bien loin ", disait Jean Carmet.

*: Quelle dommage, se dit-elle cependant, qu'il soit passé, toute sa vie durant, à côté de son corps, de sa respiration, de son intériorité!

P.S.: Dans le billet du 16 décembre 2013 il était question de smartphones et de maturité.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article