Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

extase

Le contraire de la souffrance ce n’est pas le bonheur, ou plus exactement pas nécessairement le bonheur, non, le contraire de la souffrance c’est le présent. Ce moment, souvent bref mais parfois quasi éternel, où l’on sent que rien n’est plus parfait que lui. On est alors sans le moindre désir, et c’est bien ce que le Bouddha nous a dit dans sa deuxième noble vérité (« La souffrance vient du désir. »).

P.S.: Depuis un tout autre point de départ le billet du 25 décembre 2007 faisait lui aussi l’éloge du présent ressenti: appellation

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Patricia L 27/12/2014 07:57

Une vérité qu'au fond de soi nous savons tous, c'est tellement évident, pourtant je n'en ai vraiment pris conscience que depuis quelques années.