Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

clandestinité

Puisqu’internet change complètement notre façon de travailler, que l’on y trouve immédiatement la réponse à toute question qui survient en cours d’élaboration d’une tâche (et parfois sans grand rapport avec elle), pourquoi ne pas s’en faire une raison et se dire que c’est là notre façon de travailler désormais, celle d’un nouveau paradigme dans lequel nous acceptons d’entrer, soit de notre plein gré, soit en désespoir de cause car de toute façon toute résistance est vaine?

Résister? Ceci ne peut-il pas se faire ailleurs? Et je ne vois pas de meilleur lieu que le coin de méditation, tous écrans éteints*, assis dans le grand silence du monde, sans aucun moyen, là, de satisfaire notre curiosité, de répondre à nos interrogations immédiates, qui devront attendre. Et là, nous les résistants, nous irons encore au bout d’une idée, d’un problème, du silence, vraiment au bout. Et ce sera comme respirer de l’air pur.

 

 

 

 

*: Et toute sonnerie bannie, cela va sans dire.

P.S.: Dans le billet du 9 décembre 2013 il était question d’une salutaire victoire.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article