Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

satisfaction

« La vie pour certains s’écoule ainsi, dans la conviction que le bonheur se trouve ailleurs. Lui au moins avait évité cet écueil. L’érémitisme l’avait vacciné contre l’insatisfaction. »

Il s’agit ici de Piotr, dont Sylvain Tesson raconte l’histoire dans une merveilleuse nouvelle*.

C’est vrai que la plupart des gens espèrent trouver le bonheur ailleurs ou plus tard (ce qui revient au même). Piotr est une exception, lui qui avait passé quatorze mille et quelques jours au bord d’un lac sibérien, le plus souvent seul avec lui-même.

Avec la pratique de la méditation, même entouré d'autres on arrive peu ou prou au même résultat: on est plus ou moins constamment dans le présent. Et quand on s’assied en silence, on ne désire rien changer, seulement être encore mieux maintenant.

*: Le lac, dans L’éternel retour, Sylvain Tesson, Gallimard 2009, p.61. Cette nouvelle avait déjà été évoquée dans le billet du 29 août 2014.

P.S.: Par ailleurs, dans le billet du 12 novembre 2013 on redéfinissait la solitude.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article