Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

laisser-faire

Ce ne sont pas les étoiles qui par un hypothétique effort s’éloignent les unes des autres, c’est l’univers qui enfle, se dilate par la volonté, paraît-il, d’une certaine énergie noire – dont, dit en passant, on ne sait rien et qui, ajoutée aux trous noirs dont on ne sait pas beaucoup plus, constitue plus de 70 % de l’univers.

Cet univers qui nous échappe encore pour une large part se laisse vivre. On l’attire, il suit; on l’écartèle, il n’y voit pas d’inconvénient.

Au vu de notre dérisoire expérience quotidienne, il semble d’ailleurs que si quoi que ce soit s’accomplit en Réalité c’est par abandon, laisser-faire et indépendamment de tout « accomplisseur ».

Dans l’œuvre de Tchuang tsu, on lit: « Ainsi il est dit: "Le ciel et la terre ne font rien et il n'y a rien qu'ils ne fassent. Mais qui parmi les hommes est capable de ne pas faire?" »

Le méditant, peut-être, qui en n’essayant pas, essaie.

 

 

 

 

P.S.: Dans le billet du 28 octobre 2009 il était question d’égocentrisme.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article