Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

harmonie

Pour « voir » un pays il faut préparer son voyage. Les touristes que je guidais à Bali pour une agence ne lisaient rien avant de partir. Sur place ils ne voyaient rien. Ils réalisaient toujours le lendemain sur les photos prises la veille et développées en une heure (cela se faisait beaucoup dans les années 1990) ce qu’ils avaient vu. Peu.

En vacances, en mangeant des steaks-frites en Andalousie, voit-on l’Espagne?

Des gens visitent la sublime Norvège mais ne la voient pas. Demandez-leur dès leur retour ce qui leur a le plus plu et vous n’aurez souvent comme réponse qu’un silence gêné, chacun regardant l’autre en quête d’inspiration. Déjà oubliés, les noms de lieu, les lieux eux-mêmes et les gens qui les peuplent.

La méditation aussi est un voyage, mais pas un voyage où l’on n’est pas, comme ceux décrits plus haut. Les maîtres-mots y sont l’extase et la vacuité certes, mais aussi l’harmonie: assis en silence n’importe où dans le monde, on est tout sauf étranger au siège sur lequel on est assis, à l’air que l’on respire, au lieu, au moment.

P.S.: Huit ans jour pour jour, dans le billet du 4 octobre 2008 il était très brièvement question de réalisme, mais c’est surtout celui du 5 août 2007 (intitulé complétude) que je vous invite à relire en complément du billet de ce jour.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article