Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

retrait

« C’est ainsi que la paix avait été garantie sous nos latitudes: grâce à la menace d’une destruction totale. L’être humain n’entendait raison qu’à ce prix-là, résultat d’une évolution de l’espèce qui en disait long sur celle encore nécessaire. »

L’emprise. Marc Dugain, Gallimard 2014, p. 179.

Rejoignant Arthur Koestler et d’autres dans son décryptage pessimiste de l’humanité, Marc Dugain, par la voie du roman, a souvent les mots justes pour dire son désarroi devant le spectacle du monde.

L’espèce humaine vivra-t-elle assez longtemps pour connaître un jour la paix et le bonheur? Il est permis d’en douter.

Mais pour le méditant d'aujourd'hui, à chaque jour suffit sa peine, si l’on peut dire. Il écoute simplement ce conseil de ce chinois mort il y a longtemps:

« En suivant le fleuve, enfin tu arriveras à sa source; en t'asseyant patiemment, finalement tu pourras voir la formation d'un nuage. »

P.S.: Dans le billet du 11 septembre 2008 il était question de sobriété.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article