Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

retrait

Avec tout ce raffut autour des élections de ce 25 mai on s’est enfin rendu compte d’une chose: au fond aucun parti politique (et partant aucun électeur, aucun humain même) ne croit plus à l’avenir de l’homme (ils savent que le poisson de trop a été placé depuis longtemps dans l’aquarium*), même s’ils disent le contraire. La plupart intègrent cette certitude inconsciente que l’humanité touche à sa fin en ne proposant que des programmes politiques conservateurs et donc accélérateurs de la chute (on rajoute des poissons et encore des poissons dans le fameux aquarium de Konrad Lorenz).

Seuls les partis écologistes (qui ont fait un flop!) font semblant d’y croire vraiment encore. Mais ce n’est qu’une posture théorique, décrédibilisée d’ailleurs par la mollesse de leur attitude - et d’ailleurs quelques éoliennes, des panneaux solaires, des déchets triés, des voitures un tout petit peu moins polluantes, c’est beau mais ce n’est pas cela qui va sauver un monde à ce point près du précipice. Pas plus que les autres donc, les écologistes (même s’ils en sont encore moins conscients que les autres) ne croient plus en l’avenir de l’homme. Le bateau territanic est laissé sans capitaine.

Que peut faire le méditant dans tout cela sinon ne pas rajouter du mal au mal en s’asseyant, simplement s’asseyant?

*: « […] : un aquarium constitue un système fermé, in vitro, qui peut être anéanti complètement. L’enfant apprend très jeune les méfaits de la surpopulation: qu’il ne résiste pas à l’envie d’acheter un poisson supplémentaire, puis un autre encore, et subitement la population de l’aquarium est condamnée. »

(Sauver l’espoir, Konrad Lorenz, Stock 1990, p. 27)

P.S.: Dans le billet du 4 juin 2009 il était déjà question de politique et, bien entendu, de méditation: estimation.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article