Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

échappées

L’incroyable tragédie de l’être humain (on parle parfois du sadisme divin, pour ceux qui croient en un créateur) est d’avoir été doté* d’une intelligence qui lui permette de formuler des questions essentielles (sur le pourquoi de sa vie, de la vie, de l’univers, de la conscience, etc,) sans pouvoir y répondre.

D’où cette vie tragique qui nous attend. Tous ? Peut-être pas.

Tout comme il est possible (mais pas nécessairement souhaité pour ceux qui ont peur du vertige) d’échapper à la souffrance névrotique en accédant à la souffrance existentielle, il est peut-être possible, par la méditation, d’échapper (on parlera plutôt ici de transcendance) à la souffrance existentielle en accédant au grand silence de l’esprit, à la paix totale, à l’immersion dans cet univers qui n’est alors plus tragique, qui n’est plus l’œuvre d’un créateur sadique, mais qui est fait de ce silence (le méditant le connaît… parfois) dont rien ne peut être dit.

 

 

 

 

*: Pourvu qu’il échappe à sa condition la plus grossière pour accéder à la pensée métaphysique, ce qui, somme toute, n’est pas si courant ; et certains pensent que c’est heureux : c’est pour lui épargner cette souffrance existentielle évoquée dans ce billet.

P.S. : Le billet du 10 avril 2008 évoquait le fait que méditer c’est aussi tenter de comprendre : enseignement.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

SAINT-SONGE 10/04/2014 08:19

MOOJI DIT / Celui qui entend la voix du mental, mais qui continue d'observer à partir de et en tant que la source de l'Être, transcende le mental limité et devient à jamais libre. Une telle personne est appelée...UN BOUDDHA / UN CHRIST EN CONSCIENCE / UN SHIVA..... ETC............... BONNE TRANSCENDANCE.......B