Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

ébahissement

Parfois votre corps se fige, votre regard se fixe d’une fixité intérieure, et vous ne pensez à rien, à rien mais avec intensité.

Cette « posture », c’est sans doute au sens très large celle dont parle Patanjali dans ses Yoga sutras. Et parfaite, souple, soutenue, cette fixité mentale adoptée inintentionnellement, c’est peut-être bien cet état particulier de conscience qu’il appelle samadhi.

Rien à changer dans cette posture, elle est parfaite, accessible à tous. Nul besoin d’années de contorsions hatayoguiques pour l’acquérir. Rien à changer dans cette fixité mentale non plus, elle est extatique, accessible, elle aussi, à tous. Nul besoin là non plus d’années d’assise en silence orientée vers le but d’une hypothétique libération. (« Libération de quoi ? », aurait hasardé fort justement Ramana Maharshi.)

Le yoga est un état, pas une discipline. Heureux ceux qui ont accès à cette compréhension ésotérique des Yoga sutras, inaccessible à beaucoup à cause de sa simplicité.

L’extase est un état qu’aucune discipline ne va favoriser, bien au contraire. Heureux les débutants en assise en silence – cette première fois où l’instant est capturé, quel indicible délice! -, et pour ceux qui ne le sont plus, heureux ceux qui ont gardé le sens de la légèreté, de la gratuité, du dilettantisme, à savoir l’esprit qu’ils ont eu quand ils ne se prévalaient encore d’aucune expérience.

P.S.: Dans le billet du 26 mars 2013 vous étaient proposées quelques douloureuses intuitions.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article