Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

suggestion

(Mieux vaut) toujours laisser derrière soi une traînée de vide, une interminable traînée de vide rieur qui remonte de la montagne froide* de Han-shan.

*: Dans les mots de Kenneth White, ce grand écrivain qui donne l’impression par ses écrits de vivre comme on prendrait un bac "sans être pressé d’atteindre l’autre rive" (p. 104 de Scènes d’un monde flottant, Ed. Grasset, 1983). :

[…]

leaving a trail of emptiness

a long trail of laughing emptiness

that goes back to Cold Mountain

(Du même ouvrage, p. 44)

P.S.: Dans le billet du 6 février 2011 il était question, ô combien, de délectation.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

SAINT-SONGE 07/02/2014 12:43

Il l'était déjà quand je l'ai rencontré à Saint-Malo, Kenneth White, en 1989.... "sans être pressé de rien," d'une diction lente...