Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

incrédulité

Vu sur le Rhin, un peu avant la Lorelei, un grand « God is love* ».

Si c’était si évident que cela, faudrait-il le clamer (lapsus: j’avais écris: le calmer)? En réalité ne s’agit-il pas là d’auto-persuasion pour conjurer une peur due à la conscience refoulée (ou dit autrement, à la supputation inconsciente) du contraire?

Toujours se méfier des conditionnements!

*: Le 25 décembre, de retour de ce délicieux voyage au pays de la mystique rhénane, ce merveilleux nouveau pape disait la même chose en conclusion de son message à la ville et au monde:

« Le carezze di Dio non fanno ferite, le carezze di Dio ci danno pace e forza. Dio è grande nell’amore... Dio è pace: chiediamogli che ci aiuti a costruirla ogni giorno, nella nostra vita, nelle nostre famiglie, nelle nostre città e nazioni, nel mondo intero. Lasciamoci commuovere dalla bontà di Dio ».

On avait tant envie de le croire, mais c’était tellement loin de ce qui transpirait de sa création…

P.S. : Le billet du 27 décembre 2008 vous suggérait de prendre une inhabituelle initiative.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article