Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

regard

La bonne ville de Florence et le monde sont vus différemment selon l'angle du regard qu'on leur porte: que l'on soit à jeun (de bonne ou mauvaise humeur, triste ou joyeux, déprimé ou heureux) ou soûl (triste ou joyeux), ou stoned (chaque psychotrope aurait ses effets particuliers), etc..., à chacun de ces états une façon de percevoir.

C'est l'homme qui a décidé arbitrairement que le monde et cette ville sont en réalité le monde et cette ville tels que perçus à jeun et éveillé (entendez: par rapport à toutes les formes du rêve). Pourtant cette réalité de référence n'a pas plus de vraisemblance dans l'absolu que les autres réalités appréhendées par le cerveau. N'ayant rien pour se réclamer de l'absolu elle est tout aussi relative que celles-ci.

Le cerveau est une fabrique d'illusions. Une fabrique de mondes. Une fabrique de villes de Florence, toutes différentes puisque créées par ses visiteurs et par ceux qui, même de loin, pensent à « elle ».

Le monde est ainsi un kaléidoscope d'images mentales sensées le représenter. Ce kaléidoscope est la métaphore moderne qui a succédé à celle du bon vieux Shiva Nataraj, dans sa chorégraphie exprimant le triomphe* de l'illusion.

Illusion. Rien de ce monde n’a donc de réalité absolue. La ville de Florence par exemple, n'est que l'image de la ville de Florence, au mieux une source d'inspiration pour créateur de cartes postales ou amoureux (voir la photo). Les idées que s'en font ses habitants et ses innombrables touristes n'ont pas plus de réalité que n'a de consistance mentale la ville qui devrait naître dans l'esprit d'un quidam qui apprend que Florence n’est pas qu’un joli prénom féminin.

*: Pour d'autres, plus optimistes, Shiva danse là sur l'illusion par lui vaincue et y célèbre sa victoire.

P.S.: Le billet du 9 octobre 2008 vous proposait une devinette.

Un clic sur l'image et le tout change.

Un clic sur l'image et le tout change.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article